PUSCAGHJA

cabanesdepuscaghja.jpg

puscaghjacopie.jpg

 

« Le plus Beau .Refuge de Corse »     - du Monde ! (*)-

 

Réservations nuitées sur la plateforme PNRC, ici. Réservations repas sur la boite mail du gardien flori.dume@gmail.com

 

Le refuge de Puscaghja, -alt.1096 m- est situé tout en haut de la vallée de Lonca, sur le territoire de la commune d’Evisa, entre les cols de Caprunale et Guagnarola. Il fut et demeure le lieu étape sur le parcours de transhumance des Bergers Niolins. Beaucoup d’hommes, de femmes et d’enfants et des milliers de troupeaux tout au long des siècles ont fait halte à l’abri de ses murs. Promis à la ruine suite à l’abandon progressif de l’espace montagnard, le site relevé, réaménagé, à retrouvé un usage. C’est désormais un espace bien vivant au coeur de la Montagne Corse. Jadis spartiate, la halte à gagné en « confort ».

Trois petits bâtiments de pierres sèches composent l’ensemble. L’un, relevé à l’initiative du Parc Naturel Régional de Corse au tout début des années 70 et discrètement modernisé, abrite  les couchages – 15 places en bat flanc -, un gaz deux feux, un projet d’évier, un plan d’évacuation très sobre et une magnifique cheminée. Le second, de construction plus récente, se compose de deux parties : face nord, « les appartements » du gardien chargé de la gestion et de la sécurité des lieux. Face sud, lavabos à vasque, douche fixe à mitigeur alterné et w.c. rince-pieds composent une installation digne des thermes de la Rome Antique. Un détail peut-être … les masseuses Nubiennes, momentanément absentes ! Enfin, l’antique « Casarone » jadis dédié aux transhumants, abrite désormais les réserves … charcuteries, pâtes, fromages, vins, bières … toutes denrées propres à redonner courage, force et vitalité aux randonneurs. L’espace bivouac n’est pas très vaste – une quinzaine de places – mais il est confortable et gazonneux et la vue y est imprenable qui ouvre sur la mer et le Golfe de Porto. Vous pourrez aussi vous baigner dans les eaux fraîches de la  rivière Lonca. Elle passe (lorsqu’elle veut bien se donner la peine de couler) juste au pied du refuge. Siesteux impénitents, fragiles rêveurs et autres dompteurs d’étoiles aux pieds douloureux ; n’ayez aucune inquiétude. Le monde, ici, est pensé pour vous ! … la pelouse est partout autour et alentour et elle vous tend les bras !

 

 (*) il s’agit vous l’aurez compris d’une citation du célèbre « Jean de la Mer ».. natif de Porto, dont l’objectivité et la poésie sont unanimement reconnues bien au-delà des premières collines !


Attention : Pas de couvertures dans les refuges en Corse.


sourcepuscaghja.jpg

La fontaine aux épinards sauvages.


PUSCAGHJA 20051023soleilcouchant0069

L’intérieur du refuge – Partie couchage.

 

coinchemine.jpg

Intérieur du refuge – le coin cheminée.

 

jeuxdeaupuscaghja1.jpg

Jeux d’enfants sur les pelouses du refuge.

 

20051023soleilcouchant0054copie.jpg

 Construction de l’aire de pose hélico.

 

pelousespuscaghja.jpg

Bichonnée, arrosée chaque jour. La Pelouse (détail).

 

Pas-touche-%C3%A0-la-poubelle-2

 

Nomination d’un adjoint-chef :

Un gardien adjoint-chef*, plus particulièrement délégué au tri sélectif, a été nommé ce 11 Juillet. Il s’agit de la reconnaissance d’un vrai savoir faire. L’animal est en stage pratique depuis le début de saison et bien que sa méthode -déchiqueter et répandre- soit contestable pour qui aime l’ordre, restera -sauf accident de chasse- en poste jusqu’à l’automne.

 

dscf3169.jpg dscf3173

 

Autre tache délicate : vérifier mine de rien, que chacun des occupants du refuge s’est bien lavé les pieds avant le coucher. -Photos Paul Darcillon-.

(*) Pour mémoire : Il s’agit d’un grade dérivé d’un concept issu de l’Armée Mexicaine. -composée dit-on, bien davantage de théoriciens et stratèges que d’hommes de troupe-  Ça vous rappelle quelque chose …? Rassurez vous, nous aussi !

 

Pour tout renseignement utile à votre rando, vous pouvez également utiliser aussi le mail puscaghja@gmail.com

 

10 réponses à “PUSCAGHJA”

  1. 12 10 2011
    Chris Packrat (18:24:45) :

    Puscaghja, plus beau refuge de Corse, peut-être pas (évitons les jalousies) mais du monde, c’est sûr ! Petit coin de paradis en pierre rose, où regarder le coucher de soleil flamboyant ou le lever de lune, au confluent d’eaux fraîches et de gens chaleureux… Là où s’ébattent chèvres (bling blong), plantes carnivores (jolie station de Pinguicula corsica à deux pas), éboulis volcaniques multicolores (pyroclastites en veux-tu en voilà)…

    Laissez tomber l’autoroute GR20, descendez la Lonca ou de Guagnarola, ou encore passez le Caprunale et dégustez le temps dans cette vallée, elle est si belle.

    Pour sûr j’y reviendrai !

    Signé: un naturaliste géologue bivouaqueur fauché de passage (merci Dumè ;) )

  2. 29 06 2011
    Marie Jeanne (21:28:02) :

    Bonsoir dume,
    après cette dure balade,(18 et 19 juin avec les chèvres) j’ai été agréablement surprise par ce lieu magique et très accueillant,heureuse d’avoir marché avec ma fille Antonia sur les pas de mes grands parents et de mes oncles.. je me suis dis plus jamais !!!
    mais je le referais peut être, dans l’autre sens -qui me parait plus facile- pour revenir à cet endroit magnifique.
    A prestu dumè.

  3. 20 12 2010
    Gwenaëlle Le Scornet (15:16:38) :

    Je suis heureuse Doumé pour vous.
    Je pars vivre à Ajaccio en septembre prochain et compte bien revenir dans les montagnes corses tant aimées, j’avais vingt ans quand votre frère, alors directeur du centre UCPA, m’a accueilli, nous étions plusieurs bien sûr mais j’avais la sensation qu’il ne parlait qu’à moi. En l’écoutant ou en le regardant marcher, je perçais, me semblait-il, un peu de l’âme Corse. Passez-lui le bonjour même si, sans doute, il ne se souviens pas de moi. Ce séjour m’a profondément marquée. Belle journée à vous. Gwenaëlle

  4. 26 09 2010
    Philippe CHOPIN (02:22:32) :

    J’ai appris, par la lecture d’un Trek Magazine du mois de Juillet août, vos déboires avec le PNRC. Nous avons séjourné chez vous le samedi 20/09/08 et ce fut un enchantement: les bergeries, le paysage, les larici, les mouflons, la pelouse et l’eau chaude. Mais le principal, ce fut vous. Votre disponibilité à raconter une histoire 100 fois répétée, je présume, votre repas (j’ai encore en souvenir la salade de tomates) mais aussi votre vision de notre société. J’ai beaucoup aimé votre approche de la randonnée, de la montagne , du tourisme, de la photo. Vous resterez pour moi l’homme du lieu, tant j’identifie votre présence à la sérénité du site.

  5. 27 08 2010
    Christian (17:45:53) :

    je suis très heureux d’apprendre cette issue.
    je reviendrai à puscaghia pour l’acceuil, le site exceptionnel.
    je suis passé à proximité cette année, impossible d’oublier
    puscaghia, le “carlton des refuges”
    et avec de la chance , en pleine transhumance encore, avec 250 chèvres.
    à bientôt.
    Christian.

  6. 27 08 2010
    Batti (12:47:58) :

    Lamentu di Puscaghjà

    O Puscaghjà
    Eri una ruina
    T’aviani tutti abandunatu
    E lagatu cume morti
    Ne l’abracciu di u lamaghjonu
    Ma un ghjornu
    A vulintà d’un omu
    T’ha resu a to gloria pasata
    E u ritrattu di a to ghjuventu
    Pezzu a pezzu
    Una petra a nantu a l’antra
    A to anima
    Ha puduttu trovà
    U caminu di a pacci
    E di li to prati
    N’ha fattu un paradisu
    O quantu so fallatu sangué é sudori
    O quantu che statu sforzi é pienti
    Ma di sti affani
    Si a petra s’arrimenta
    L’omu di puteru eddu sceglia
    A baccia é u disunoru
    Vargugna annantu a vo
    Fiddoli di u disunoru
    E gloria a chiddi chi portani
    L’anima di l’antichi

    Batti

  7. 4 08 2010
    Docfou Loulou et la belle (10:01:21) :

    Encore une soirée bien sympathique auprès de Dume …Rencontre, effort, paysage, crampes ….c’est tout ça Puscaghja …C’était notre troisième passage la haut avec toujours autant de plaisir ….

    Pour que vive ce lieu de convivialité, de cordialité….de Corse …

  8. 3 08 2010
    Darcillon (11:15:00) :

    Paul et Suzanne, salut Doume

    Comme d’habitude nous avons passé notre mois de mai 2010 en Corse
    A notre retour en Bretagne, nous avons découvert tardivement ton juste combat. Bravo pour cette défense de la corse sauvage.

    Venant d’OTA, trempés par la pluie et des traversées difficiles de ruisseaux en crues nous étions heureux de retrouver Puscaghja, sa façade reconstruite et son intérieur chaleureux. (état impeccable, sauf le gaz que Suzanne a récuré).

    Nous avons apprécié malgré un temps maussade notre séjour les Jeudi 07 et vendredi 08 mai 2010 à Puscaghja, avec en prime, une observation de mouflons (3) sur l’aire d’atterissage d’hélicoptère!

    Non nous ne réserverons sans doute pas sur le site du PNRC, mais espérons te revoir l’année prochaine à Puscaghja ou au gite A funtana à, MONTESTREMO.

  9. 26 07 2010
    Caro flori boul (10:42:26) :

    Vive puscaghja… peu etre nous viendrons te voir en aout dume..gro bisous de la dordorgne

  10. 26 07 2010
    turibe (09:04:31) :

    Salut Dume !
    Le passage au refuge reste un vrai plaisir …une respiration vers l’essentiel au final ….se retrouver et partager au milieu d’un lieù authentique …
    A très vite donc !bonne suite …j’attends les photos !
    LN

Laisser un commentaire




justine5927 |
celinesbz |
PHILAMAGHREB |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog de Marion
| Marcheurs du Québec
| Maison d'hôtes-GuestHouse